REGARDS NEUFS SUR L'AVIATION COMMERCIALE

Product image 1REGARDS NEUFS SUR L'AVIATION COMMERCIALE
Product image 2REGARDS NEUFS SUR L'AVIATION COMMERCIALE
Product image 3REGARDS NEUFS SUR L'AVIATION COMMERCIALE
Product image 4REGARDS NEUFS SUR L'AVIATION COMMERCIALE
Product image 5REGARDS NEUFS SUR L'AVIATION COMMERCIALE
Product image 6REGARDS NEUFS SUR L'AVIATION COMMERCIALE
Product image 7REGARDS NEUFS SUR L'AVIATION COMMERCIALE
Product image 8REGARDS NEUFS SUR L'AVIATION COMMERCIALE

Prix régulier 20,00 € TTC 6%

Cet ouvrage très intéressant, qui contient de nombreuses photographies, traite de la création et de l'évolution de l'aviation commerciale sur toute la surface du globe ( fin des années 1950 ).

Caractéristiques

Format 18 x 12 x 2 cm
Nbr. de pages 302
Finition Broché
Année d’édition 1959
Langue Français
Etat du livre Un peu abîmé
Auteur Henry Laile
Collection / Série ’ PEUPLE ET CULTURE ’
Editeur ÉDITIONS DU SEUIL

Description

Livre d'aviation
INTRODUCTION
DIMENSIONS INTERNATIONALES
DU TRANSPORT AÉRIEN
Parvenue sur le dôme du mont Blanc, la cordée essoufflée chemine lentement. Du sud - est, un bruit régulier de moteurs avance, grandit, envahit les crêtes et les aiguilles alpines : le guide en tête s'est immobilisé et désigne du piolet l'appareil qui passe à quelques centaines de mètres à gauche : ’ C'est l'Istamboul d'Air France ’, crie - t - il à son premier client. Il connaît la ligne ’ professionnellement ’, si l'on peut dire, car ce n'est pas la première fois de la saison que la rencontre se fait à la même heure, au même point de l'ascension : il sait même que, pour le client fatigué, il y a quelque chose de déprimant à comparer leur piétinement harassé et la souveraine facilité avec laquelle l'appareil survole la chaîne et semble suspendre au - dessus des précipices, des murailles et des vallées dans un élément sans sans résistance ni limites. Aussi a - t - il une formule de réconfort : ’ Ils ont vu le mont Blanc, mais ils ne l'ont pas fait. ’
( ... ) On aurait beau jeu de répondre au sage thibétain et à travers lui, qui porte à l'extrême du paradoxe l'opposition du pouvoir humain et de celui de la machine, du poids et de l'envol, de l'attraction terrestre et de la liberté de l'air, ( ... ) ... la liberté de l'air n'existe pas, le monde de l'air n'est celui ni de l'aisance ni de la facilité souveraine. Il est, malgré qu'il en paraisse, soumis aux contingences de la matière, aux défaillances de la mécanique ou de la nature humaine. Et cet air, qui semble un océan sans consistance et sans limites, peut prendre d'abord la consistance d'un métal meurtrier.
Ses limites, tout invisibles qu'elles soient, existent, étroites et contraignantes. Limites politiques, qui sont la projection verticale des frontières en pointillé que nous ont enseignées nos atlas scolaires, mais aggravées, pour leur franchissement, par des points de passages obligés ou des zones de survol interdites. Limites techniques ; formulées par les règles internationales de la circulation aérienne, qui imposent à l'appareil son cap et son altitude à l'intérieur d'une voie à sens unique, nommée fort justement ’ corridor aérien ’ ; limites qui se font plus étroites au fur et à mesure que l'appareil se rapproche de son point d'atterrissage, où il doit suivre les consignes impérieuses d'un régulateur dans sa tour de contrôle : ’ Attendez à telle altitude, suivez tel ovale, descendez de x pieds ’ ; quand ce n'est pas : ’ Refusé, fermé pour cause de tempête, allez vous présenter sur tel aérodrome de dégagement ’, bref toutes les consignes rendues nécessaires dans les aires de haute densité aérienne ou par les conditions météorologiques. Et qui ont un dénominateur commun : la sécurité. ( ... )
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique