PHOTO : Morane - Saulnier MS.472 Vanneau ( 56 )

Prix régulier 40,00 € TTC 6%

Nous acceptons les paiements suivants :
 Carte de crédit (Visa, MasterCard, Amex)
 Paypal
 Remise en main propre à la librairie
 Transfert bancaire
MS.472 Vanneau - Entre 1946 et 1950 - Occasion, très bon état
Ceci est une très belle photographie d'un Morane - Saulnier MS.472 Vanneau, un appareil français d'entraînement utilisé pour la reconnaissance et l'appui tactique.

Caractéristiques

Particularité Extrémité du coin inférieur droit légèrement plié
État Occasion, très bon état
Année
Entre 1946 et 1950
Format 18.31 x 24.025 cm

Description

Aujourd'hui, nous vous proposons cette très belle photographie présentant un Morane - Saulnier MS.472 Vanneau, affublé du numéro 56.

 

Un petit bout d'Histoire :

 

En 1943, alors que la France est occupée par les troupes et l'appareil répressif de l'Allemagne nazie, l'État français ( le gouvernement collaborationniste de Vichy ) demande que soit construit un appareil d'entraînement prévu pour les pilotes de l'Axe. Les ingénieurs du constructeur aéronautique Morane - Saulnier, sous la responsabilité de Paul - René Gauthier ( 1895 - 1956 ), reprennent des éléments du MS.450, un chasseur dont la construction fut annulée. Les ailes, le train d'atterrissage et l'empennage sont, ainsi, réutilisés. Le prototype du MS.470 effectue son vol inaugural le 22 décembre 1944, alors que la majeure partie du territoire français est libérée.

 

L'Armée de l'Air, alors renaissante, commande trois exemplaires de présérie de la nouvelle variante : le MS.472 Vanneau. Ceux - ci sont essayés du 12 décembre 1945 au mois de juillet 1946. Par la suite, 230 MS.472 Vanneau II de série sont commandés et entrent en service au mois de décembre 1946. Les appareils servent à l'entraînement avancé et prennent place, dans le cursus, après les North American T - 6 Texans d'entraînement de base.

 

À la fin de l'année 1948, il est prévu d'éliminer certains matériels arrivant en limite d'utilisation dans les écoles de chasse. Le Hawker Hurricane et le Curtiss P - 40 sont au bout de leur potentiel, et sont stockés en attente de réforme. Le Miles Martinet a les longerons fatigués et ne peut plus être utilisé. Quant aux Douglas SBD Dauntless, il est devenu dangereux. Malgré l'arrivé en renforts d'appareils d'occasion comme les Spitfires Mark IX et quelques P - 47 de Châteaudun ( Eure - et - Loir, France ), le parc utilisé par les écoles de chasse est au bout du rouleau.

 

Le début de l'année 1949 est ainsi marqué par l'arrivée, pour la première fois, d'avions neufs : des MS.472 Vanneau. Ils arrivent à Meknès ( Maroc ), le 10 février, en passant par Valence ( Drôme, France ) depuis Mont - de - Marsan ( Landes, France ). Neuf appareils sont ainsi livrés. Mais la mise au point s'avère des plus laborieuses. Plus grave encore, la radio et compas sont, apparemment, totalement inutilisables. Dès le mois de mai 1949, et après une inspection technique approfondie, tous les Vanneau sont suspendus de vols, ce qui occasionne un gros déficit d'heure pour les pilotes en formation à cette époque - là.

 

Au mois de novembre 1950, les MS.472 réintègrent l'École de Chasse, mais avec un très faible taux de disponibilités ( 5 / 20 en moyenne ). Or, le Vanneau devient un élément - clé du programme de formation des nouveaux pilotes de chasse : 100 heures doivent être réalisées dont 43 sur MS.472, 22 sur Vultee BT - 13 Valiant et 35 sur Spitfire Mark IX.

 

L'Aéronavale s'intéresse, elle aussi, au Vanneau. Le MS.474 Vanneau IV, une version navalisée, est commandée à septante exemplaires. C'est le premier avion embarqué d'après - guerre de conception française. Il effectue son premier vol le 27 février 1947. Basé sur l'Arromanches, il sert du mois de décembre 1947 à l'année 1959. À cette date, il est remplacé par le Fouga CM - 175 Zéphyr, la version navale du Fouga CM - 170 Magister.

 

Le MS.475 Vanneau V est une version plus puissante, destinée à l'Armée de l'Air. Plus rapide et plus maniable, cet appareil vole, pour la première fois, le 8 août 1947. 201 exemplaires entrent en service à partir du mois de mars 1950. Au mois d'août 1951, l'École de Chasse voit arriver trente MS.475. Les nouvelles promotions d'élèves - pilotes déchantent vite car l'appareil ne diffère guère du MS.472, si ce n'est par le moteur. Outre un gros problème de train d’atterrissage ( cinématique particulière ), les problèmes d'instruments de bord ne sont toujours pas résolus. Le vol de nuit s'avère particulièrement difficile avec l'absence de caches flammes. Heureusement, suite à un retour dans les Ateliers Industriels de l'Aéronautique ( A.I.A. ), un certain nombre de problèmes de mise au point sont corrigé dès le mois d'août 1952, aux prix de d'importantes modifications.

 

D'autres versions du Vanneau sont étudiées, mais elles demeurent toutes sans suite. Une trentaine d'exemplaires sont déployés en Algérie, lors de la guerre d'indépendance. Ils y remplissent des missions de reconnaissance et d'appui tactique. Le Vanneau commence à être retiré du service en 1959, et est définitivement remplacé par les Morane - Saulnier MS.733 Alcyon, S.I.P.A. S.111 et Fouga CM - 170 Magister à la fin des années 1960.

 

( sources : www.avionslegendaires.net, Wikipédia, www.airhistory.net, www.aviafrance.com, aviationsmilitaires.net )

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique