PHOTO : COUPE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Prix régulier 200,00 € TTC 6%

Nous acceptons les paiements suivants :
 Carte de crédit (Visa, MasterCard, Amex)
 Paypal
 Remise en main propre à la librairie
 Transfert bancaire
Unique et dédicacé ! - 1934 - Occasion, état acceptable
Ce document unique - dédicacé à l'attention de l'aviateur - présente cinq photographies du sergent Jean Perraud, vainqueur du raid Paris - Saïgon en 1934.

Caractéristiques

Particularités Unique, Exemplaire dédicacé, Édition originale ( E.O. ou éd.or ), Légères déchirures sur le bord supérieur et le bord inférieure gauche, pliures sur tout le long des bords inférieurs et supérieurs
État Occasion, état acceptable
Année d'édition 1934
Langue(s) Français
Format 22.84 x 29.1 cm
Photographe
Inconnu

Description

Voici un document historique à plus d'un titre ! Intitulé COUPE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, il rassemble cinq photographies sous forme de vignettes, lesquelles représentent l'aviateur français Jean Perraud ( aussi orthographié Péraud ) lors de son arrivée sur le sol indochinois, après avoir accompli le raid Paris ( France ) - Saïgon ( actuelle Hô Chi Minh - Ville, actuel Viêt Nam ) en 1934 ( six jours, sept heures et dix minutes ).

 

Ledit document porte la dédicace suivante :

 

L'Opinion de Saigon

à Jean Perraud très

cordialement Saïgon le 1.8.1934

 

Il est probable que la signature soit celle du rédacteur en chef du quotidien franco - indochinois. Autrement dit, ceci est une pièce unique !!!

 

Un petit bout d'Histoire :

 

Au mois de décembre 1933, grâce à l'aide de sa grand - mère paternelle, de l'Aéro - Club de la Charente, ainsi que des Maisons Renault et Farman, le sergent Jean Perraud ( appartenant à la 34ème Escadre de Dugny ) touche un matériel de choix : un Farman 356, n° 7347 / 1 ( F - AMCX ), muni d'un moteur Renault - Bengali de 120 / 140 CV. Procédant aussitôt à une mise au point minutieuse, il effectue, comme vol d'essai, le raid Paris ( France ) - Tunis ( Tunisie ) en dix heures de vol ( 14 avril 1934 ). À partir de ce jour, il sait qu'il ira à Saïgon.

 

Voici les différentes étapes de son périple :

 

26 juillet 1934

 

Harnaché dans son Farman 356 baptisé " Cité d'Angoulême II ", Jean Perraud décolle du Bourget ( actuelle Île - de - France, France ) à  3h50. Paris - Avignon ( France ) en ligne droite. Le mauvais temps, sur les Alpes, l'oblige à faire un crochet. Ensuite, Avignon - Corse - Rome ( Italie ). Pour terminer, Rome - Naples ( Italie ) - Brindisi ( Italie ) - Corfou ( Grèce ) - Agrínio ( Grèce ) - Athènes ( Grèce ). Toute la traversée fut marquée par le mauvais temps. L'atterrissage s'effectue de nuit, à 20h30. Distance parcourue : 2.550 kilomètres.

 

27 juillet 1934

 

Décollage d'Athènes à 1h30 ( heure locale ). Athènes - Alep ( Syrie ). Sur la mer Egée, Jean Perraud est pris dans un orage à 2.500 mètres. Il en sort, à deux reprises, à 800 mètres. À l'atterrissage, il constate que la foudre a atteint son appareil en maints endroits... sans le détériorer. La seconde étape du jour est Alep - Bagdad ( Irak ). À l'arrivée, il doit se poser dans la nuit noire. Distance parcourue : 2.200 kilomètres.

 

28 juillet 1934

 

Bagdad - Bouchehr ( actuel Iran ). À partir de Dargahan ( actuel Iran ), le Farman parcoure 500 kilomètres dans le noir absolu, avec un vent de sable violent. La seconde étape est Bouchehr - Jask ( actuel Iran ). Distance parcourue : 1.750 kilomètres.

 

29 juillet 1934

 

Jask - Karachi ( actuel Pakistan ). Sur les 950 kilomètres que comporte cette première étape, 150 s'effectue sous la pluie. Ensuite, Karachi - Jodhpur ( Inde ). Au cours de cette seconde étape, les 300 premiers kilomètres sont " avalés " sous la pluie. Distance parcourue : 1.600 kilomètres.

 

Note de Jean Perraud : De Karachi à Calcutta ( actuelle Kolkata, Inde ), il faut se méfier des grands oiseaux appelés " charognards ". Ils dorment dans l'air, se soutenant à l'aide de forts courants ascendants. Quand on vient à passer sous ces oiseaux, le bruit des moteurs les réveille, ils sont pris de peur, rabattent les ailes et tombent comme une pierre, risquant ainsi d'endommager l'appareil.

 

30 juillet 1934

 

Jodhpur - Allahabad ( actuelle Prayagraj, Inde ). D'après la conclusion du bulletin météo, il faut faire très attention... à un très grand danger. Décollage à 4 heures ( heure locale ). Après deux heures de vol, Jean Perraud se retrouve confronté à la mousson. S'ensuivent alors trois heures sous une pluie torrentielle. Malgré la situation, il est confiant et sait que son avion va tenir le coup. Durant la seconde étape, Allahabad - Calcutta, il doit affronter les " charognards " ( beaucoup plus nombreux ) et la mousson, sans oublier un vent debout de 30 à 40 kilomètres. Distance parcourue : 1.700 kilomètres.

 

31 juillet 1934

 

Calcutta - Akyab ( actuelle Sittwe, ancienne Birmanie, actuel Myanmar ). Chargé à près de 80 kilos au mètre carré, et sur un terrain détrempé, le Farman 356 effectue un décollage normal à 5 heures ( heure locale ), et survole les arbres, hauts d'une dizaine de mètres, en bordure du terrain. Selon les dires de l'aviateur, cette " performance " impressionne les Britanniques. Akyab - Rangoun ( actuelle Yangon, actuel Myanmar ). Le terrain d'Akyab, en période de mousson, est presque impraticable, puisqu'il est en partie inondé. Pour atterrir et décoller, il n'y a qu'une bande en briques pilées de 30 mètres de large sur 300 mètres de long. Malgré tout, Jean Perraud peut mener à bien l'atterrissage et le décollage à pleine charge. L'étape s'effectue avec un vent debout de 50 à 60 kilomètres. Distance parcourue : 1.200 kilomètres.

 

1er août 1934

 

Rangoun - Bangkok ( ancien Royaume du Siam, actuel Royaume de Thaïlande ). L'étape la plus difficile du trajet : immensité des forêts vierges, survol de la mer pendant 450 kilomètres ( vent debout de 50 à 60 kilomètres ), traversée de la chaîne birmane ( 2.500 mètres d'altitude ) entre deux couches de nuages... se rejoignant parfois. Bangkok - Saïgon, la seconde et dernière étape de l'odyssée, voit le Farman 356 affronter quelques orages, lesquels sont bien peu de choses en comparaison de la mousson.

 

Jean Perraud atterrit sur le terrain de Biên Hòa à 10 heures, battant le précédent record de quatre jours ! L'exploit est de taille, puisque malgré les atteintes de la foudre, les tornades de sable et les trombes d'eau de la mousson, le Farman 356 n'a nullement souffert des intempéries. Le moteur Renault - Bengali de 120 CV n'a pas eu une seule défaillance, malgré les conditions atmosphériques les plus nuisibles à son bon fonctionnement !!!

 

Devenu le premier pilote à effectuer le parcours en moins de huit jours, Jean Perraud s’adjuge, définitivement, la Coupe du Président de la République.

 

( sources : www.entreprises-coloniales.fr, www.meetingsaerienshistoriques.com, saigon-vietnam.fr, www.avions-bateaux.com, gallica.bnf.fr, www.geneanet.org, www.museesafran.com, aeroclub-angouleme.fr )

À PROPOS DE CET AUTEUR
Inconnu


Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique