NOTES D'UN PILOTE DISPARU ( 1916 - 1917 )

Product image 1NOTES D'UN PILOTE DISPARU ( 1916 - 1917 )
Product image 2NOTES D'UN PILOTE DISPARU ( 1916 - 1917 )
Product image 3NOTES D'UN PILOTE DISPARU ( 1916 - 1917 )
Product image 4NOTES D'UN PILOTE DISPARU ( 1916 - 1917 )
Product image 5NOTES D'UN PILOTE DISPARU ( 1916 - 1917 )
Product image 6NOTES D'UN PILOTE DISPARU ( 1916 - 1917 )

Prix régulier 65,00 € TTC 6%

Nous acceptons les paiements suivants :
 Carte de crédit (Visa, MasterCard, Amex)
 Paypal
 Remise en main propre à la librairie
 Transfert bancaire
Le lieutenant - pilote X… de l'escadrille N.705 parti en patrouille le 6 août 1917, ne rentra pas à son terrain.
Ses deux camarades de combat l'avaient perdu de vue en traversant une couche de brume. Les observateurs d'artillerie signalèrent à dix - sept heures le combat de plusieurs avions allemands et d'un Spad qui tomba en flammes vers la forêt d'Houthulst.
Cet ouvrage, dans la lignée des Carnets de René Mouchotte ou d'Offenberg, conte l'histoire d'un pilote, durant la Première Guerre mondiale, au travers de ses notes.

Caractéristiques

Format 19 x 12 x 2 cm
Nbr. de pages 223
Finition Reliure collée
Année d’édition 1918
Langue Français
État du livre Bon
Auteur Lieutenant Marc
Collection / Série MÉMOIRES ET RÉCITS DE GUERRE
Éditeur LIBRAIRIE HACHETTE ET Cie

Description

Texte d'introduction sous sa forme d'origine.
Le lieutenant - pilote X… de l'escadrille N.705 parti en patrouille le 6 août 1917, ne rentra pas à son terrain.
Ses deux camarades de combat l'avaient perdu de vue en traversant une couche de brume. Les observateurs d'artillerie signalèrent à dix - sept heures le combat de plusieurs avions allemands et d'un Spad qui tomba en flammes vers la forêt d'Houthulst.
Sur la table du disparu, on trouva un grand nombre de feuillets manuscrits et une lettre datée du jour même, non encore cachetée.
C'est une partie de ces notes que nous reproduisons ici : journal du pilote, impressions écrites à la hâte, réflexions sur les événements, les choses et les gens, le tout dans un ordre chronologique malheureusement imprécis, car les feuillets étaient jetés pêle - mêle dans la boîte qui les contenait.
Nous avons supprimé tout ce qui relatait des événements de la vie privée du pilote et les critiques trop violentes contre des personnes ou des institutions.

---------------------------------------------------------------
Lu pour vous sur un Forum :

Un de mes correspondants, le Général Guy François, m'a envoyé la réponse à votre énigme. ’ Il s'agit en fait de l'oeuvre d'un pilote toujours bien vivant au 11/11/1918 : Jean Marcel Eugène BERAUD-VILLARS, qui ne pouvait écrire librement ce qu'il pensait pendant la guerre. Il a émigré après la guerre au nouveau monde et son livre intégral, très critique contre certains responsables de notre aviation, a été publié dans les années 1970 aux USA et, je crois, aussi avant au Canada.’ Je le remercie de m'avoir apporté ces explications sur un sujet que je ne connaissais pas. Bien cordialement Albin Denis
---------------------------------------------------------------

Jean Marcel Eugène Béraud - Villars ( 11 mai 1893 - 19 septembre 1979 ) nait à Écouen ( Val - d'Oise, France ) de Marcel Béraud - Villars et de Marguerite Bayly. La Première Guerre mondiale l'oblige à interrompre ses études à l'École de Droit et à celle des Sciences politiques. Il participe à ce conflit, notamment comme pilote de 1916 à 1917. Cela lui vaut quatre blessures, cinq citations, la Légion d'honneur et la Croix de Guerre. Il en rapporte un livre de souvenirs, intitulé Notes d'un Pilote disparu, paru aux Éditions Hachette en 1918. Il semblerait que cette édition ait été expurgée de certains passages. L'édition intégrale de ce livre aurait été publiée au Canada, aux Éditions Archon Books, en 1975, sous le titre Notes of a Lost Pilot.
À partir de 1926, il dirige une importante société d'assurances, mais peut néanmoins consacrer une partie de son temps aux voyages ( Amériques, Afrique, Proche - Orient, Perse, Inde ) et aux études historiques. Le 31 décembre 1954, il perd son fils Marcel, décédé en Guinée française, à l'âge de vingt-trois ans. Il lui dédie son ouvrage consacré à Lawrence d'Arabie, rédigé entre 1950 et 1954. Jean Marcel Eugène Béraud - Villars décède à Pontoise ( Val - d'Oise ), à l'âge de 86 ans.
Voici quelques - uns des ouvrages écrits par ses soins : Timour ( 1936 ), L'Empire de Gaô - Un État soudanais aux xve et xvie siècles ( 1942 ), Les Normands en Méditerranée ( 1952 ), Le Colonel Lawrence ou la Recherche de l'absolu ( 1955 ).
( source : Wikipédia )
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique