MES VOLS

Product image 1MES VOLS
Product image 2MES VOLS
Product image 3MES VOLS
Product image 4MES VOLS
Product image 5MES VOLS

Prix régulier 25,00 € TTC 6%

Nous acceptons les paiements suivants :
 Carte de crédit (Visa, MasterCard, Amex)
 Paypal
 Remise en main propre à la librairie
 Transfert bancaire
Cet excellent petit livre, lequel est un regroupement d'écrits, vous transporte dans les airs aux côtés d'un des plus célèbres pilotes français de l'aéropostale : Jean Mermoz.

Caractéristiques

Finitions Broché collé
Particularités Bords festonnés
État Acceptable
Nb. de pages 212
Année d'édition 1937
Langue Français
Format 12 x 19 x 2 cm
Auteur Mermoz
Éditeur FLAMMARION

Description

PRÉSENTATION DE CE LIVRE

PAR

LA ROCQUE

 

Des mains pieuses ont réuni dans cet ouvrage toute une série d'écrits de Mermoz. Avant que ne soit publié, sous la plume étincelante de Kessel, qu'il avait seule souhaitée pour retracer sa vie, le récits de ses exploits, on a voulu apporter aux Français un reflet de sa pensée, une gerbe de ses souvenirs. Le classement des chapitres successifs présente l'évolution de son éblouissante carrière. Le héros apparaît tour à tour sous les différents aspects de son existence d'homme, d'aviateur, de citoyen. 

 

( ... ) Les gens de cœur tiendront à lire ces pages. Ils trouveront les plus hautes et véridiques leçons. ( ... ) Certaines personnes s'étonneront peut - être devant le réalisme à la fois rude et sincère qui forme la trame de ce livre. Nous n'avons pas dessin de leur présenter un Mermoz d'hagiographie, ou un Mermoz de légende. ( ... ) Je prétends seulement apporter une synthèse de l'homme qui s'est confié à moi, expliquer son ascendant, justifier ses enseignements par ce qu'il m'a dit, par ce qu'il a écrit.

 

Trente - quatre ans de vie brûlante, au contact violant de la misère humaine. Une indulgence compréhensive de toutes les faiblesses, pleinement participante à tous les malheurs. Une vaillance en lutte perpétuelle contre la médiocrité ambiante, contre sa propre rébellion. Une fureur d'agir, de servir, une constante bataille contre la routine et l'immobilité.

 

( ... ) Ainsi ai - je vu Mermoz. Tel je le retrouve au long de ces chapitres. ( ... ) Son mérite, son originalité furent d'avoir vécu dans toute la force du terme, d'avoir étudié ses pareils, de s'être reconnu en eux, de s'être élevé au - dessus d'eux comme de lui - même. Il a rejeté obstinément de ses résolutions la théorie et le rêve. Il a bâti son œuvre sur le concret, sa personnalité sur l'observation psychologique et la recherche spirituelle. La nature, sa nature ne lui ont pas servi de justification ni de fin, mais de tremplin. C'est de toute son énergie, de sa seule énergie, qu'il s'est alors élancé : cet élan l'a conduit à l'immortalité. ( ... )

 

La Rocque. Le 30 mars 1937.

À PROPOS DE CET AUTEUR
Mermoz

Jean Mermoz ( 9 décembre 1901 - 7 décembre 1936 ) naît à Aubenton ( Aisne, France ). Après la séparation ( 1902 ) et le divorce ( 1922 ) de ses parents, il passe une partie de son enfance chez ses grands - parents, à Mainbressy ( Ardennes, France ). Jean Mermoz entre à l'École Supérieure Professionnelle d'Hirson ( Aisne, France ), en tant que pensionnaire. 


Au mois d'août 1914, avec l'invasion des troupes allemandes, ses grands - parents s'enfuient avec lui dans le Cantal ( France ), où il intègre le lycée d'Aurillac. En 1917, sa mère le retrouve et l'emmène à Paris ( France ), où il est admis au Lycée Voltaire. Il passe, avec succès, la première partie du baccalauréat en 1918, mais échoue à la seconde. Tombé gravement malade, il finit par guérir... mais renonce à préparer le concours de l'École centrale. 


Le 26 juin 1920, Jean Mermoz devance l'appel sous les drapeaux et signe un engagement dans l'armée pour quatre ans. Il choisit l'aviation et, après avoir fait ses classes au 4ème Régiment d'Observation, il intègre le 34ème Régiment d'Aviation du Bourget ( Île - de - France, France ). Cette affectation lui permet de postuler à l'École Militaire d'Istres ( Bouches - du - Rhône, France ), qu'il rejoint au mois d'octobre. Écoeuré par la rudesse de la formation de pilote, et après avoir échappé à un grave accident lors des épreuves du brevet, il obtient ce dernier le 9 février 1921. Le sous - lieutenant Jean Mermoz termine sa carrière militaire comme réserviste sur la base de Toulouse - Francazal ( Haute - Garonne, France ). 


Revenu à la vie civile, Jean Mermoz ne trouve pas d'emploi auprès des compagnies aériennes, et doit se rabattre sur des petits boulots. À la suite d'une annonce aperçue dans un journal, il participe à un film où il reprend, le temps d'une journée, les commandes d'un chasseur Sopwith, qu'il doit écraser dans l'Oise avec l'interprète principale du film en place arrière. 


Le 28 septembre 1924, il reçoit une proposition de contrat des Lignes Latécoère, dirigées par Didier Daurat ( 1891 - 1969 ). À partir de cet instant, Jean Mermoz va vivre une vie d'aventures. Du survol des Pyrénées au Sahara ( où il est capturé par les Maures et détenu durant trois jours ), du Sénégal à l'Amérique du Sud, du survol de la Cordillère des Andes à la traversée de l'Atlantique - Sud, l'aviateur français et les différents membres de son équipage se sortiront de péripéties les plus incroyables, à bord de différents types d'appareils ( dont des hydravions ). 


Après avoir effectué vingt - quatre traversées de l'Atlantique - Sud, Jean Mermoz disparaît - avec ses quatres membres d'équipage - le 7 décembre 1936,  à bord de l'hydravion quadrimoteur Latécoère 300 baptisé " Croix - du - Sud ". Il avait 34 ans. 


( source : Wikipédia )

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique