LA MÉTÉOROLOGIE

Product image 1LA MÉTÉOROLOGIE
Product image 2LA MÉTÉOROLOGIE
Product image 3LA MÉTÉOROLOGIE
Product image 4LA MÉTÉOROLOGIE
Product image 5LA MÉTÉOROLOGIE
Product image 6LA MÉTÉOROLOGIE
Product image 7LA MÉTÉOROLOGIE

Prix régulier 25,00 € TTC 6%

Que sais-je ? est une des collections majeures de l'édition française, fondée en 1941 par Paul Angoulvent et publiée par les Presses universitaires de France. Elle rassemble des livres didactiques exposant l'essentiel d'un sujet particulier dans un format court.

Caractéristiques

Format 18 x 12 x 1 cm
Nbr. de pages 126
Finition Reliure collée
Année d’édition 1952
Langue Anglais
Etat du livre Bon état
Auteur André Viaut
Collection / Série ’ QUE SAIS - JE? ’ LE POINT DES CONNAISSANCES ACTUELLES
Editeur PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE


Préface
Si le public commence à connaître la Météorologie en tant que grand Service national, chargé d'assurer la protection de la Navigation aérienne et - en période normale - de diffuser par la voie de la Presse et de la Radio, des prévisions, nombreux sont encore ceux qui ne prennent pas au sérieux les ’ prophètes ’ du temps, qu'ils ne sont pas loin de classer dans la famille des astrologues. Pourtant, toute science doit aboutir à la ’ prévision ’ des phénomènes qu'elle étudie. Or la Météorologie a conquis droit de cité parmi les autres sciences, et la Mécanique de l'Atmosphère est, à certains égards, à l'avant - garde du progrès de la Mécanique des Fluides. Parallèlement s'est développée une technique qui met à contribution les branches les plus diverses des sciences physiques, dont les applications sont hautement appréciées des usagers.
Cette méconnaissance de la Météorologie moderne par beaucoup de Français est d'autant plus regrettable que le France peut être fière de la part prépondérante qu'elle a prise à son essor. Le Réseau international des observations n'est - il pas l’œuvre du génie de Le Verrier ? N'est - ce pas aussi un Français éminent, Teisserenc de Bort qui découvrit et explora la ’ stratosphère ’, trente ans avant que Piccard ne l'atteigne en ballon monté ?
Plus près de nous c'est à Idrac et à mon ami R. Bureau que sont dues les inventions du ’ radiosondage ’ et du ’ goniosondage ’.
Depuis la fin des hostilités la France a joué un rôle éminent dan la reconstruction de l'Organisation Météorologique Internationale, organisation dans laquelle la coopération internationale est la plus étroite.

Que sais-je ? est une des collections majeures de l'édition française, fondée en 1941 par Paul Angoulvent et publiée par les Presses universitaires de France. Elle rassemble des livres didactiques exposant l'essentiel d'un sujet particulier dans un format court.

 

Nous disposons aussi dans la même collection des titres suivants :

LES HÉLICOPTÈRES par Henry Beaubois

HISTOIRE DE L'AVIATION par Edmond Petit

LES AVIONS par René Pigeaire

LA NAVIGATION AÉRIENNE par Germain Coutaud et Louis Andlauer

LA MÉTÉOROLOGIE par André Viaut

 


À PROPOS DE CET AUTEUR
André Viaut

André Viaut, né à Givry le 16 octobre 1899 et mort à Poitiers le 10 août 1973 est un météorologiste français. Spécialiste de la prévision aéronautique dans les années 1930, il a dirigé la Direction de la Météorologie Nationale depuis sa création en 1945 jusqu'en 1964. Il a été élu président de l'Organisation météorologique Mondiale (OMM) et a assuré deux mandats de 1955 à 1963.


Biographie

André Viaut est né le 16 octobre 1899 à Givry (Yonne). Il fait ses études primaires et secondaires à Tonnerre. Il est affecté pendant la guerre au service météorologique militaire et entre à l'Office national de la météorologie (ONM) le 1er septembre 1920. Affecté au domaine de la prévision météorologique, il travaille, sous les ordres de Philippe Schereschevsky et de Philippe Wehrlé à mettre en cohérence les méthodes utilisées jusqu'alors en France et la nouvelle théorie norvégienne de Wilhelm Bjerknes. En 1923, son fils, Jacob Bjerknes, signe, en effet, la préface de la première traduction en français de la théorie du front polaire publiée dans la collection des mémoriaux de l'ONM et le colonel Delcambre y annonce la publication à venir d'un mémorial faisant la synthèse des méthodes française et norvégienne. Ce mémorial de synthèse ne sera pas publié mais ce travail sera réalisé puisque cette théorie du front polaire sera enseignée en France et prévaudra jusque dans les années 90.

André Viaut acquiert une notoriété internationale en assurant la préparation de records aéronautiques ou la préparation de grands raids internationaux. Ceci n'a pas que des avantages. Il est mis en cause, comme le service météorologique américain, dans la disparition, en 1927, de l'Oiseau blanc à bord duquel se trouvaient Charles Nungesser et François Coli. Il est, par contre, cité largement dans la presse, en 1930, pour avoir contribué à la réussite de Dieudonné Costes et Maurice Bellonte dans leur traversée de l'Atlantique dans le sens est-ouest.

En 1932, il est nommé chef de la section de prévisions de l'ONM, puis chef du service central de l'exploitation en 1939. Son activité pendant la seconde guerre mondiale lui vaut d'être nommé le 19 août 1944, Président du Comité provisoire FFI de la Direction de l'ONM. Le Général Martial Valin, ancien commissaire à l'Air dans le Comité National français et qui participe à la Libération de Paris, confirme la nomination six jours plus tard. Le Ministre de l'Air, Charles Tillon, l'acte officiellement le 26 mai 19457. André Viaut s'attache à remettre en état le service météorologique français qui avait été mis sous tutelle par les Allemands. Le 19 juillet 1945, la Direction de la Météorologie Nationale succède à l'ONM et il en est nommé Directeur le 20 juillet. Il obtient du gouvernement de pouvoir installer sa Direction sur des terrains face au Pont de l'Alma dans le 7e arrondissement.

En 1955, il est élu président de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et assure deux mandats (le maximum possible) avant de laisser la place au suédois Alf Nyberg en 1963. Le bulletin de l'OMM de juillet 1960 revient sur les 10 ans d'existence de l'institution et permet de mesurer les avancées de la coopération internationale en météorologie et sur le rôle qu'ont joué les deux premiers présidents, F.W.Reichelderfer et A.Viaut.


Marié et père d'un fils, Michel, il décède à l'hôpital de Poitiers, après un accident de voiture, le 10 août 1973. La Direction de la météorologie nationale, dirigée par Jean Bessemoulin, lui rend hommage dans son numéro d'octobre 1973. L'OMM fait de même dans son numéro d'octobre 1973. Enfin, les Anciens de la météorologie reprennent l'article du bulletin de la Météorologie Nationale dans leur bulletin du premier trimestre 2014.


Récompenses et distinctions

Médaille de bronze de l'Aéro-Club de France (1926)

Prix du Comité Français de propagande aéronautique (1928)

Chevalier de la Légion d'honneur (1930)16

Médaille Sacconey (1937)

Officier de la Légion d'Honneur (1946)16

Médaille de l'Aéronautique (1947)

Commandeur de l'Ordre du Cambodge (1947)

Prix Léon Grelaud de l'Académie des Sciences (1950)17

Commandeur de l'Ordre du Cèdre (Liban) (1955)

Commandeur de la Légion d'Honneur (1956)


Publications

Les Traversées et tentatives de traversées aériennes de l'Atlantique Nord en 1927 au point de vue météorologique, Mémorial de l'ONM no 19, 1928

Structure verticale de l'atmosphère en automne entre les Açores et les Bermudes, d'après les sondages du Carimaré premier navire météorologique, 1938

Manuel de la météorologie du Pilote, 1936, Editions Blondel La Rougery

La Météorologie, 1942, Presses Universitaires, collection Que sais-je ?

Le givrage, 1946, Editions Blondel La Rougery

Les aspects du temps en Europe Occidentale, 1947, Editions Blondel La Rougery

L'organisation et l'extension de la météorologie française, Annales de géographie, vol. 56, no 302, 1947

Manuel de météorologie du Vol à Voile, 1948, Editions Blondel La Rougery

La météorologie du navigant, 1949, Editions Blondel La Rougery

La Météorologie, 1952, Presses Universitaires, collection Que sais-je ?

La section des missions lointaines de la Météorologie Nationale, Annales de géographie, vol. 61, no 327, 1952

Les travaux des champs et la météorologie, 1953, Presses Universitaires, collection Que sais-je ?

La mer et le vent, 1963, Editions Blondel La Rougery


https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Viaut

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique