En avion de Bruxelles au Congo Belge

Product image 1En avion de Bruxelles au Congo Belge
Product image 2En avion de Bruxelles au Congo Belge
Product image 3En avion de Bruxelles au Congo Belge
Product image 4En avion de Bruxelles au Congo Belge
Product image 5En avion de Bruxelles au Congo Belge
Product image 6En avion de Bruxelles au Congo Belge
Product image 7En avion de Bruxelles au Congo Belge
Product image 8En avion de Bruxelles au Congo Belge
Product image 9En avion de Bruxelles au Congo Belge

Prix régulier 60,00 € TTC 6%

Nous acceptons les paiements suivants :
 Carte de crédit (Visa, MasterCard, Amex)
 Paypal
 Remise en main propre à la librairie
 Transfert bancaire
Contenant une carte et quelques photographies, ce livre passionnant, conté par un célèbre aviateur belge, retrace l'histoire de la première liaison aérienne entre Bruxelles et Léopoldville ( 1925 ). L'exemplaire est abîmé mais exceptionnel !

Caractéristiques

Format 19 x 13 x 2 cm
Nbr. de pages 304
Finition Broché
Aviation belge Oui
Année d’édition 1926
Langue Français
Etat du livre Abîmé, voir images
Auteur Edmond Thieffry
Editeur La Renaissance du Livre

Description

Préface
de S.M. le Roi des Belges
Dans son livre, le lieutenant Thieffry présente au public le récit détaillé du raid, qu'avec l'excellent pilote Roger et l'habile mécanicien De Bruycker, il a accompli, il y a un an, de Bruxelles à Léopoldville.
( … ) Pendant la guerre, le lieutenant Thieffry fut un des meilleurs aviateurs du front allié ; avec l'audace qui lui était habituelle, il remporta, dans le ciel des Flandres, un grand nombre de victoires incontestées qui contribuèrent à porter très haut la réputation de l'aviation belge.
En mettant, sept ans après, à l'actif de la Belgique, un exploit aérien aussi remarquable, il a prouvé qu'il n'avait rien perdu des incomparables qualités qui faisaient notre admiration sur l'Yser.
Ce sont là des titres qui donnent de l'autorité à l'auteur.
Sous sa plume, les différentes péripéties de ce long et périlleux voyage : la traversée du Sahara, de la région du lac Tchad, de la forêt équatoriale, son arrivée triomphale au Stanley Pool revêtent un caractère vraiment attachant.
Aussi ce livre mérite d'être lu par tous les Belges ; ils y puiseront une utile leçon de géographie, la jeunesse s'enthousiasmera de cet exemple de la force que confère la confiance en soi servie par une inflexible volonté. Personne ne lira ces pages sans un sentiment de fierté et de foi dans l'avenir en constatant qu'il se trouve toujours dans notre pays des hommes ayant les aptitudes nécessaires pour mener à bien les entreprises les plus nouvelles et les plus difficiles.
Albert
12 février 1926.
À PROPOS DE CET AUTEUR
Edmond Thieffry

Edmond Thieffry ( 28 septembre 1892 - 11 avril 1929 ) naît à Etterbeek ( Bruxelles, Belgique ) au sein d'une famille très pieuse. 


À 6 ans, son éducation est confiée au Juvénat de Celles ( province de Hainaut, Belgique ). À l'âge de 8 ans, il est pensionnaire au Couvent des Dames de Saint - Charles à Wez - lez - Tournai ( 7 mai 1900 ). Le 26 septembre 1903, âgé de 11 ans, il entre, comme pensionnaire, au Collège des Pères Jésuites de Turnhout ( province d'Anvers, Belgique ). 


Edmond Thieffry termine ses humanités anciennes au mois d'août 1909. Deux ans plus tard, il s'inscrit à l'Université Catholique de Leuven ( actuelle province du Brabant flamand, Belgique ) pour y passer sa candidature ainsi que son doctorat en droit. 


Le 28 juillet 1914, alors qu'il passe ses derniers examens, Edmond Thieffry est rappelé d'urgence, à Bruxelles, pour rejoindre son unité d'avant - guerre : le 14ème Régiment de Ligne. Le 7 août, à Liège ( province de Liège, Belgique ), il parvient à échapper aux Allemands et rejoint, à motocyclette, Maastricht ( province du Limbourg, Pays - Bas ), où il est arrêté et interné. Transféré à Alkmaar ( province de Hollande - Septentrionale, Pays - Bas ), il est libéré grâce à l'aide d'un avocat local. 


Après la chute d'Antwerpen ( province d'Anvers, Belgique ), Edmond Thieffry se retrouve à Coxyde - les - Bains ( Koksijde - Bad, province de Flandre - Occidentale, Belgique ), où il côtoie les membres de la 1ère Escadrille belge. Envoyé à Étampes ( Île - de - France, France ), il obtient son brevet civil le 21 août 1915, et son brevet militaire le 23 septembre 1915. Affecté à la 3ème Escadrille ( bombardement, observation, réglage d'artillerie ) cantonnée à Coxyde, il est tranféré au sein de la 5ème Escadrille de Chasse belge, cantonnée à Houthem ( province de Hainaut, Belgique ). Edmond Thieffry obtient 10 victoires... homologuées ( 18 selon la Croix - Rouge, ses dires et ceux de ses compagnons ) !!! Abattu le 23 février 1918, il termine la guerre au sein du pénitencier d'Ingolstadt ( Bavière, Allemagne )... d'où il parvient pourtant à s'évader, le 27 novembre 1918 ! 


Après la guerre, Edmond Thieffry prête le serment d'avocat, mais n'oublie pas le monde de l'aviation. La S.A.B.E.N.A. envisage, en 1925, d'utiliser le tri - moteur britannique Handley Page W.8e pour étendre son réseau aux lignes intérieures congolaises. Apprenant cela, Edmond Thieffry entreprend d'acheminer un appareil par la voie des airs. Décollant le 12 février 1925, il parvient à rallier la colonie le 3 avril. Par la suite, volant à la demande du prince Eugène de Ligne ( 1893 - 1960 ), Edmond Thieffry trouve la mort le 11 avril 1929, en tentant de rallier Birava ( Congo belge ). 


Photographie : avec l’aimable autorisation de la famille Thieffry.


( sources : EDMOND THIEFFRY TOMES 1 & 2, geneanet.org, celles.be, Wikipédia, bel-memorial.org )

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique