BADER VAINQUEUR DU CIEL

Product image 1BADER VAINQUEUR DU CIEL
Product image 2BADER VAINQUEUR DU CIEL
Product image 3BADER VAINQUEUR DU CIEL
Product image 4BADER VAINQUEUR DU CIEL

Prix régulier 30,00 € TTC 6%

Nous acceptons les paiements suivants :
 Carte de crédit (Visa, MasterCard, Amex)
 Paypal
 Remise en main propre à la librairie
 Transfert bancaire
Pourquoi, parmi tant de glorieux pilotes, le capitaine Bader de la R. A. F. est-il salué avec une si grande estime par ses adversaires comme par ses amis ?

Caractéristiques

Format 16 x 22 x 2 cm
Nbr. de pages 252
Traduction Traduit de l’anglais par MAX ROTH
Finition Broché
Année d’édition 1954
Langue Français
Auteur Paul Brickhill
Collection / Série L’ Aventure vécue – SUR TERRE, EN MER, DANS LES AIRS
Editeur Flammarion

Description

Le général Galland dans JUSQU'AU BOUT SUR NOS MESSERSCHMIDT, Flans Rudel dans PILOTE DE STUKAS, tous les as de la Luftwaffe dans leurs souvenirs, évoquent avec admiration la personne et les exploits du capitaine Bader de la R. A. F. Pourquoi, parmi tant de glorieux pilotes, est-il salué avec une si grande estime par ses adversaires comme par ses amis ? Ce qui distingue Bader de tous les autres, c'est un courage et une ténacité sans égal ; courage et ténacité grâce auxquels, amputé des deux jambes à la suite d'un accident d'avion, il réussit à reconquérir la maîtrise de ses moyens physiques, à marcher, à piloter à nouveau une voiture, puis un avion, puis un Spitfire. Ces vertus firent de lui un admirable entraîneur d'hommes et un pilote prestigieux durant la terrible bataille de Londres, un prisonnier intraitable pour les Allemands à qui, plus d'une fois, il faussa compagnie sur ses jambes de bois.
 
L’auteur
Fils et petit-fils de journalistes, Paul Brickill est né à Melbourne, en Australie, le 20 décembre 1916. Il y fait ses études de Lettres et devient rédacteur au Sun de Sydney dès 1935.
En 1940, il s’engage dans la Royal Australian Air Force. D’abord pilote de chasse en Angleterre, il part pour le Moyen-Orient, avec son escadrille, en 1942. Le 17 mars 1943, son Spitfire est abattu sur la ligne de Mareth, en Tunisie. Grièvement blessé, Brickhill ne parvient à dégager son parachute, accroché au cockpit de l’avion en perdition, qu’à quelques mètres du sol.  
Tombé dans les réseaux de barbelés ennemis, il est envoyé en captivité en Allemagne, au Stalag Luft III. Il entre alors dans « l’organisation X » d’évasion.
Pendant un an, il travaille avec six cents camarades à la réalisation du projet qui aboutit à la plus grande évasion de groupe de toute la guerre. Mais la plupart des évadés sont repris et fusillés. Peu avant la fin des hostilités 
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique