100.000 KILOMÈTRES DE CIEL 1928-1950

Product image 1100.000 KILOMÈTRES DE CIEL 1928-1950
Product image 2100.000 KILOMÈTRES DE CIEL 1928-1950
Product image 3100.000 KILOMÈTRES DE CIEL 1928-1950
Product image 4100.000 KILOMÈTRES DE CIEL 1928-1950
Product image 5100.000 KILOMÈTRES DE CIEL 1928-1950
Product image 6100.000 KILOMÈTRES DE CIEL 1928-1950
Product image 7100.000 KILOMÈTRES DE CIEL 1928-1950
Product image 8100.000 KILOMÈTRES DE CIEL 1928-1950

Prix régulier 35,00 € TTC 6%

Nous acceptons les paiements suivants :
 Carte de crédit (Visa, MasterCard, Amex)
 Paypal
 Remise en main propre à la librairie
 Transfert bancaire
Les tribulations d'un "journaliste volant" de la Laponie au Cap de Bonne espérance, en passant par Hollywood et les montagne rocheuses à l'époque des avions à pistons, à peine plus modernes que les faucheurs de Marguerites...

Caractéristiques

État Occasion très bon état
Nb. de pages 246
Année d'édition 1952
Langue Français
Format 15.5 x 22.5 x 1.7 cm
Auteur Albert Bouckaert
Éditeur La Renaissance du Livre

Description

PRÉFACE
Nous aurions pu appeler cette préface « Pigeon vole ». Pourquoi ? Mais parce que, par tous les saints du Paradis — n'est-il pas de circonstance, ici, d'en appeler au ciel ? — Albert Bouckaert est un fameux pigeon-voyageur. Un bon pigeon-voyageur, puisqu'il est toujours rentré à son pigeonnier après ses nombreuses randonnées aériennes à travers le monde. Mercure, le messager des dieux, était représenté avec des ailes aux pieds, symbole de la rapidité avec laquelle il remplissait ses délicates missions. Je propose que l'Aéro-Club Royal de Belgique offre un jour, à l'auteur de ce livre, une paire d'ailes en réduction qu'il pourrait, lui aussi, symboliquement fixer à ses talons de globe-trotter. N'est-il pas, en effet, le « reporter-volant » de notre pays détenteur d'un record des plus impressionnants ? Son carnet de bord, minutieusement tenu à jour depuis le début de sa vie aérienne, révèle qu'il a, en un peu plus de vingt ans, couvert 115.430 km et que 481 heures 19 minutes de son existence ont été vécues à bord d'oiseaux mécaniques de tous plumages et de tous tonnages, entre le royaume des aigles et le plancher des vaches. Inutile, à son sujet, de poser la question « Vous en souvenez-vous grand-père ? ». Car son baptême de l'air date d'hier... mettons d'avant-hier pour éviter toute discussion. Il est vrai qu'à la vitesse à laquelle nous vivons... C'était le 15 septembre 1928. Cette date est marquée d'un joli caillou blanc dans sa vie de « rampant ». Jusqu'à ce moment, il n'avait découvert l'aviation que sous les aspects d'un « voyeur », le nez en l'air, les pieds solidement rivés au sol. Il s'émerveillait facilement d'assister aux rapides et faciles évolutions d'avions affichant une totale indépendance dans un champ d'action illimité. Il n'eut aucune difficulté à se convaincre que, pour qu'un homme se sente vraiment libre, il devait prendre de l'altitude et dominer...

Victor Boin

 

Nombreuses photographies en n&b. Table : Préface ; Introduction ;  Dans le rétroviseur des souvenirs ; Baptême de l'air ; Sur la ligne d'Hambourg ; It's a short way to. Piccadily ; Mon premier vol de nuit ;  Sept pays en dix heures ; Bruxelles-Berlin en 4h20 ; Premier passager de la ligne Belgique-Congo ; Zigzags en Europe ; A la poursuite du soleil  de minuit ; A bord d'engins de guerre ; D'Hollywood au Texas ; En plein  ciel avec les parachutistes ; Par-dessus l'atlantique en avion-lit ;  Nouveaux zigzags en Europe ; A tire-d'aile vers le Sphinx ; De Bruxelles  au Cap de Bonne-Espérance ; Le prodigieux exploit d'un canard à  l'orange ; De Bruxelles à Jérusalem et retour par la Grèce. 

À PROPOS DE CET AUTEUR
Albert Bouckaert

Albert Bouckaert, né le 17 octobre 1891 à Braine-le-Comte et mort le 1er juin 1951 à Bruxelles, était un journaliste et écrivain belge, ayant principalement collaboré pour le journal Le Soir. Il a vite développé une passion pour l'aviation en général, ce qui se ressent dans ses écrits. Avec son confrère René Weverbergh, du Vingtième Siècle, il fut le premier passager à avoir effectué le voyage aller-retour sur la ligne aérienne Belgique-Congo, en mars 1935. Au total, il aura parcouru près de 115 000 km dans les airs, ce qui le poussera à écrire ses souvenirs de "journaliste volant" à la fin de sa vie, dans cette œuvre 100.000 kilomètres de ciel, un ouvrage paru de manière posthume en 1952.


La suite sur sur https://www.wikiwand.com/fr/Albert_Bouckaert

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique