TERRE DES HOMMES

Product image 1TERRE DES HOMMES
Product image 2TERRE DES HOMMES
Product image 3TERRE DES HOMMES

Prix régulier 10,00 € TTC 6%

Nous acceptons les paiements suivants :
 Carte de crédit (Visa, MasterCard, Amex)
 Paypal
 Remise en main propre à la librairie
 Transfert bancaire
La terre nous en apprend plus long sur nous que tous les livres. Parce qu'elle nous résiste. L'Homme se découvre quand il se mesure avec l'obstacle. Mais pour l'atteindre, il lui faut un outil.

Caractéristiques

Format 13 X 19 X 1.5 cm
Nbr. de pages 219
Finition Broché
Année d’édition 1939
Langue Français
Etat du livre Un peu abîmé
Auteur Antoine de Saint - Exupéry
Collection / Série NRF
Editeur GALLIMARD

 

Publié en décembre 1939, ce livre obtient le Grand prix du roman de l'Académie française. C'est une suite de récits, de témoignages et de méditations à partir de la somme d'expériences, d'émotions et de souvenirs qu'il a accumulés lors de ses nombreux voyages. C'est aussi un hommage à l'amitié et à ses amis Mermoz et Guillaumet, et plus largement une vision romantique sur la noblesse de l'humanisme.


À PROPOS DE CET AUTEUR
Antoine de Saint - Exupéry


Antoine de Saint - Exupéry ( 29 juin 1900 - 31 juillet 1944 ) naît à Lyon ( Rhône, France ), au sein d'une famille issue de la noblesse française. Orphelin de père à l'âge de 4 ans, il est éduqué par sa mère, avec l'aide d'une gouvernante autrichienne. Bien qu'ayant trois sœurs et un frère, Antoine ( dit " Tonio " ) tisse des liens privilégiés avec sa mère, laquelle lui transmet des valeurs qu'il conservera toute sa vie : honnêteté, respect d'autrui, sans exclusivité sociale. 


En 1908, il entre en classe de huitième chez les Frères des écoles chrétiennes, à Lyon. À la fin de l'été 1909, la famille déménage au Mans ( Sarthe, France ), et Antoine entre au Collège jésuite de Notre - Dame de Sainte - Croix ( 7 octobre ). Élève médiocre ( décrit comme indiscipliné et rêveur ), il est attiré par l'ailleurs, le lointain, l'aventure, cherchant depuis l'enfance à échapper à son milieu aristocratique. 


En 1912, passant les grandes vacances à Saint - Maurice - de - Rémens ( Ain, France ), il est fasciné par les avions et se rend souvent, à vélo, à l’aérodrome d'Ambérieu - en - Bugey, situé à quelques kilomètres. C'est dans cette localité que sa mère, après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, est nommé infirmière - chef de l'hôpital militaire. 


Après un passage par le Collège jésuite de Notre - Dame de Mongré à Villefranche - sur - Saône ( Rhöne, France ), où Antoine s'adonne pleinement à l'écriture, sa mère le fait inscrire chez les  Frères marianistes de la Villa Saint - Jean à Fribourg ( Suisse ). En 1917, Antoine obtient son baccalauréat, malgré des résultats scolaires peu brillants. 


En 1919, après avoir échoué à l'oral du concours de l'École navale, il s'inscrit, en tant qu'auditeur libre, en architecture à l'École nationale supérieure des beaux - arts ( Paris, France ). Au mois d'avril 1921, il débute son service militaire ( deux années ) en tant que mécanicien au 2ème Régiment d’Aviation de Strasbourg. Au mois de juin, il prend des cours de pilotage civil à ses frais. Titulaire du brevet de pilote civil, il obtient son brevet de pilote militaire, le 23 décembre 1921 ( Casablanca, Maroc ). 


Revenu en France, il suit des cours et est, finalement, nommé sous - lieutenant ( 10 octobre 1922 ) ; puis breveté observateur d'aviation ( 4 décembre 1922 ). Démobilisé après un grave accident ( 5 juin 1923 ), Antoine occupe deux emplois ennuyeux avant d'être engagé comme pilote, en 1926, au sein de la compagnie Latécoère ( future Aéropostale ). Il fait la connaissance de Jean Mermoz ( 1901 - 1936 ) et d'Henri Guillaumet ( 1902 - 1940 ). De la France au Sénégal, en passant par l'Espagne pour rejoindre le Maroc, il publie son premier roman : Courrier Sud ( 1929 ), avant de rejoindre l'Amérique du Sud. 


En 1932, Antoine subsiste comme écrivain et journaliste, ainsi que comme pilote d'essai et de raid. Quatre ans plus tard, il est envoyé en Espagne, comme journaliste pour couvrir la guerre civile. 


En 1940, alors capitaine au sein de l'Armée de l'Air, il prend part à la Campagne de France au sein d'une escadrille de reconnaissance. Après l'Armistice ( juin 1940 ), Antoine s'envole pour New York ( États - Unis ), au mois de novembre. C'est en 1942, durant une relation amoureuse avec une journaliste, qu'il écrit Le Petit Prince ( publié, en anglais, en 1943 ). 


Antoine souhaite rejoindre les forces françaises au sein de l'armée américaine et, grâce à ses relations et aux pressions des autorités françaises, se retrouve en Tunisie, au sein d'une escadrille de reconnaissance. Volant sur Lockheed P - 38 Lightning, il effectue quelques missions et est promu au grade de commandant. Quelques incidents viennent, cependant, émailler sa période opérationnelle ( son âge et ses problèmes de santé n'arrangeant rien ) et, après avoir été cloué au sol, il parvient à rejoindre son escadrille. 


Le 17 juillet 1944, Antoine et son unité atterrissent à Borgo ( Corse ). Le 31 juillet 1944, il décolle ( 8h25 ), aux commandes de son P - 38 de reconnaissance, pour une mission de cartographie ( préparatifs pour " Operation Dragoon ", le débarquement en Provence ). Mettant le cap sur la vallée du Rhône, il se signale par son dernier écho radar ( 8h30 ). Antoine de Saint - Exupéry ne reviendra jamais. Jusqu'à aujourd'hui, et malgré les différentes hypothèses sur sa mort, sa disparition reste toujours un mystère. 


( source : Wikipédia )

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique