Qui ose vaincra

Product image 1Qui ose vaincra
Product image 2Qui ose vaincra
Product image 3Qui ose vaincra
Product image 4Qui ose vaincra
Product image 5Qui ose vaincra

Prix régulier 15,00 € TTC 6%

Qui ose vaincra commence en juin 1940 à Londres où un jeune capitaine de trente ans crée une unité parachutiste dont il est le chef... et le seul soldat.

Caractéristiques

Format 11 x 16,5 x 2,4 cm
Nbr. de pages 572
Finition Broché
Particularités Mot du Général de Gaulle
Année d’édition 1971
Langue Français
Auteur Paul Bonnecarrère
Editeur FAYARD

Description

Qui ose vaincra commence en juin 1940 à Londres où un jeune capitaine de trente ans crée une unité parachutiste dont il est le chef... et le seul soldat. L'épopée se termine en avril 1945 en Hollande quand deux régiments entiers de parachutistes français sautent en avant des lignes alliées pour préparer la mise à mort de l'Allemagne. Entre-temps, ce sont les incroyables péripéties vécues par ces volontaires : le premier saut effectué en opération est l’œuvre d'un stick français; en Crète un groupe de six hommes réalise une des plus belles actions de commando de la seconde guerre mondiale; le débarquement du 6 juin est préparé, au Jour J-1, par un largage de parachutistes S.A.S., et le premier mort de la libération n'est pas un soldat américain mais un caporal français; en Bretagne les 2e et 3e R.C.P. affrontent les Allemands dans la furieuse bataille de Saint-Marcel; au sud de la Loire, des poignées de jeeps armées de mitrailleuses d'aviation s'aventurent en territoire encore occupé et font prisonniers des unités entières de la S.S., abrégeant ainsi la durée des hostilités en France.
Au passage, on apprendra, entre autres révélations historiques, que les parachutistes français ont, par deux fois, exercé une influence décisive sur le cours de la guerre : le commando de Crète sauva l'île de Malte et assura la victoire des Alliés en Méditerranée ; les parachutages en Bretagne empêchèrent 150 000 Allemands de déferler sur les plages normandes du débarquement. Du désert de Libye aux frontières de l'Allemagne, les parachutistes de la France libre ont sur tous les champs de bataille fait triompher leur orgueilleuse devise : « Qui ose vaincra ».
L'auteur
Paul Bonnecarrère est né en 1925. A la libération de Paris, il s'engage dans le 1er Régiment de chasseurs parachutistes où il reste jusqu'à la fin des hostilités. Il devient alors correspondant de guerre et on le trouve partout où la France se bat encore : Indochine, Tunisie, Maroc, Algérie, Suez. Au cours des campagnes, il vit avec les troupes de choc et lie de solides amitiés qui le font rêver d'un ouvrage sur les dernières guerres coloniales de l'Armée française. Un jour, il se trouve en perdition au Sahara où son avion vient de s'abattre et il est recueilli par une patrouille de légionnaires. « C'est alors, dit-il, que je décidai que mon livre porterait sur la Légion étrangère. » Ce sera Par le sang versé (1968), consacré aux compagnes de la Légion étrangère en Indochine.
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique