Ils en étaient ! Les escadrilles belges de la R.A.F.

Product image 1Ils en étaient ! Les escadrilles belges de la R.A.F.
Product image 2Ils en étaient ! Les escadrilles belges de la R.A.F.
Product image 3Ils en étaient ! Les escadrilles belges de la R.A.F.
Product image 4Ils en étaient ! Les escadrilles belges de la R.A.F.
Product image 5Ils en étaient ! Les escadrilles belges de la R.A.F.
Product image 6Ils en étaient ! Les escadrilles belges de la R.A.F.
Puisse la jeunesse savoir que, dans l'aviation comme dans la Résistance, tant de Belges sont tombés !

Caractéristiques

Format 15 x 21,7 x 3 cm
Nbr. de pages 263
Finition Broché
Aviation belge Oui
Année d’édition 1979
Langue Français
Auteur Mike Donnet et Leon Branders
Editeur Pierre De Méyère éditeur

Description

Préface
du Professeur HENRI BERNARD

Résumé
A la fin de la Seconde Guerre mondiale, 1.100 Belges avaient servi dans la R.A.F. (Royal Air Force). Bilan : 207 disparus, 161 victoires certaines et 37 probables. Devant l’afflux de Belges, il fut décidé de créer en novembre 1941 le premier Squadron entièrement belge, le 350. Mike Donnet et Léon Branders nous racontent en détail les performances des pilotes belges et en particulier les exploits des 350ème et 349ème escadrilles. La R.A.F. disposait de suffisamment de pilotes pour monter une seconde escadrille constituée exclusivement de belges mais il manquait de mécaniciens. Ce n’est qu’en juin 1942 que la 349ème fut formée.
 






À PROPOS DE CET AUTEUR
Mike Donnet

fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Donnet


Michel Donnet, né à Richmond le 1er avril 1917 et mort à Waterloo le 31 juillet 2013 (à 96 ans), ou « Mike » Donnet, est un aviateur de la Force Aérienne belge et de la Royal Air Force britannique.

Éléments Biographiques

Le Stampe SV-4b utilisé pour le passage en Angleterre aujourd'hui exposé dans le Musée royal de l'armée et de l'histoire militaire de Bruxelles.

Michel Donnet entre dans l'aviation militaire belge en 1938. Le 26 mars 1939, il est nommé sergent-pilote, et le 1er mars 1940, il signe pour une durée de service de trois ans supplémentaires. Michel Donnet vole alors sur un avion de reconnaissance Renard R.31 avec la 9e escadrille « Sioux Bleu » (9/V/1) du premier régiment d'aviation basé à Bierset avec 11 Renard R.31.

Durant la Seconde Guerre mondiale

Après la capitulation de la Belgique face à l'Allemagne nazie au terme de la campagne des 18 jours, Mike Donnet souhaite continuer à combattre l'armée allemande. Avec son compagnon de promotion Léon Divoy et l’aide de la résistance belge, il remet en état un Stampe SV-4b remisé dans le hangar du château de Terblock, occupé par les Allemands, en y effectuant clandestinement des visites nocturnes. Au bout de trois mois, l'avion est prêt. Divoy et Donnet décollent dans la nuit du 4 au 5 juillet 1941 vers le Royaume-Uni. Ils rallient l'Angleterre après deux heures d'un vol mouvementé1.

Le 24 juillet 1941, Donnet est intégré à la RAF où il effectue 375 missions et obtient quatre victoires aériennes durant ce conflit. En 1942, il commande le No. 64 Squadron RAF (en). En 1944, il obtient le grade de Wing Commander et commandera d'abord la 350e escadrille de mars à octobre 1944.

Après la guerre

Après la guerre, il travaille à la réorganisation de l'aviation belge et occupe plusieurs postes au sein de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord dont la présidence du comité de direction du projet de système OTAN de défense aérienne intégrée. En 1963, il est nommé général adjoint au chef d'état-major général des Forces armées belges.

En 1966, il reçoit le titre de baron, transmissible au fils aîné (sa famille appartient à la noblesse depuis 1925). Sa devise en latin était : Per sempre ardua Pro Deo Patriaeque fideles, soit Dieu a toujours été rude pour le pays et les fidèles.

Il devient attaché militaire de Belgique a l'ambassade belge au Royaume-Uni.

Lorsqu'il quitte le service actif dans l'armée belge en juillet 1975, représentant la Belgique au sein du Comité militaire de l'OTAN depuis 1972, il détient le grade de lieutenant-général et plus de 5 000 heures de vol.

Distinctions

Belgique

Grand-officier de l'Ordre de Léopold

Grand-officier de l'Ordre de la Couronne (Belgique)

Commandeur de l'Ordre de Léopold II

Croix militaire de première classe

Croix de guerre (Belgique) avec quatre palmes

Croix des évadés 1940-1945

Médaille Commémorative de la guerre 40-45 avec sabres croisés

Médaille du Prisonnier du Guerre 40-45 avec 1 barrette

Médaille du Militaire Combattant 40-45

France

Chevalier de la Légion d'honneur

Médaille de la France libérée

Royaume-Uni

Commandeur de l'Ordre royal de Victoria

Distinguished Flying Cross (Royaume-Uni)

Defence Medal 1939-45


Bibliographie

1968. J'ai Volé la Liberté : 1940 - 1945. 

Éditions Arts et Voyages


Flight to freedom, London, Allan, 1974 (ISBN 0-711-00567-2)


Ils en étaient : ces escadrilles belges de la RAF, Bruxelles, Pierre de Méyère, 1979 (réimpr. 1991) 

avec Léon Branders (préf. Henri Bernard), 


Envols pour la liberte, Bruxelles, Racine, 1994 

(ISBN 2-873-86020-0 et 978-2-873-86020-2)

(préf. Jan Beelaerts van Blokland), 


1997. 

50 ans d'Aviation Militaire. Musée Royal de l'Armée


Lucien Jansen, un héros du XXe siècle, Bruxelles, Racine, 2001, 165 p. (ISBN 2-873-86244-0 et 9782873862442)


Les aviateurs belges dans la Royal Air Force, Bruxelles, Racine, 2006, 335 p. (ISBN 2873864729 et 978-2-873-86472-9)


The squadrons of the Royal Air Force, Tonbridge, Air-Britain, 1980 (ISBN 0-851-30083-9)James J. Halley.


Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique