Dans les Coulisses de l'Aviation ( 1914 - 1918 )

Product image 1Dans les Coulisses de l'Aviation ( 1914 - 1918 )
Product image 2Dans les Coulisses de l'Aviation ( 1914 - 1918 )
Product image 3Dans les Coulisses de l'Aviation ( 1914 - 1918 )
Product image 4Dans les Coulisses de l'Aviation ( 1914 - 1918 )

Prix régulier 55,00 € TTC 6%

Nous acceptons les paiements suivants :
 Carte de crédit (Visa, MasterCard, Amex)
 Paypal
 Remise en main propre à la librairie
 Transfert bancaire
Cet ouvrage fort intéressant, et très certainement interpellant, aborde le sujet de l'approvisionnement destiné à l'Aéronautique Militaire française ( appareils, armement, pièces de rechange, etc… ) durant la Première Guerre mondiale.

Caractéristiques

Format 19 x 13 x 2 cm
Nbr. de pages 341
Finition Broché
Particularités Pages non coupées
Année d’édition Non daté
Langue Français
Etat du livre Un peu abîmé
Auteur Georges Huisman
Collection / Série LES CAHIERS DE LA VICTOIRE
Editeur La Renaissance du Livre

Description

Livre d'aviation
AVANT - PROPOS
Un terrain d'aviation au front, pendant la guerre. Là, devant les Bessonneaux, verts ou khakis, exhalant l'essence et l'odeur sucrée des vernis trop frais, la petite troupe des pilotes, des mécaniciens et des observateurs s'empresse autour des avions qui vont sortir pour leur mission quotidienne. Un à un, les avions, légers ou lourds, rapides ou lents, roulent au sol et décollent dans l'air sans rides des matins de printemps ou d'automne, dans le ciel sans remous des crépuscules d'été, dans l'obscurité glaciale des nuits d'hiver. Malgré les efforts acharnés des mécaniciens, le moteur d'un des avions se refuse obstinément à tourner...
( ... ) ...; on rentre l'avion inutile dans le hangar. ( ... ) Pendant toute la guerre, presque sans interruption, ce fut l'antienne de l'avant. Une mitrailleuse s'enrayait au milieu d'un combat aérien, un lance - bombe fonctionnait mal : Qu'est - ce qu'ils peuvent bien faire à l'arrière? songeaient le pilote de chasse et le bombardier. Une cellule se déréglait, un moteur calait, un appareil se cassait, c'était la faute de l'arrière.
( ... ) Quoi qu'il en soit, de ces opinions contradictoires des exécutants de l'avant et des spectateurs de l'arrière, se dégage cette vérité essentielle : en matière d'aviation, la critique était courante, car nous n'avons jamais eu, d'un bout à l'autre de la guerre, l'éclatante maîtrise des airs que le courage surhumain du personnel navigant de l'arme méritait.
( ... ) La plupart de ceux qui portèrent sur leurs épaules le poids de l'armée de l'air, de nombreux camarades, officiers, civils, parlementaires, qui durent aux vicissitudes de la guerre d'être dans le secret des dieux, n'ont jamais manqué de me livrer trsè cordialement, les uns leurs souvenirs, les autres leurs documents. Je leur en ai, à tous, une reconnaissance infinie, car ils m'ont permis, en me fournissant une documentation abondante, d'écrire un livre qui repose sur de riches matériaux, longuement étudiés, consultés, digérés. Grâce à tant de précieuses amitiés, il m'a été possible d'illustrer, par les documents singulièrement éloquents, les événements dont des affectations militaires successives ont voulu que je fusse le témoin à l'avant et à l'arrière. ’ Quaeque ipse miserrima vidi... ’ ( ... )

George Maurice Huisman ( 3 mai 1889 - 28 décembre 1957 ) voit le jour à Valenciennes ( Nord, France ).
Élève de l'École Nationale des Chartes, il obtient le diplôme d'archiviste paléographe en 1910, grâce à une thèse intitulée La juridiction de la municipalité parisienne, de Saint - Louis à Charles VII. Agrégé d'histoire et géographie à la Sorbonne en 1912, il devient professeur.
Chef de cabinet du ministre du Commerce, il est ensuite directeur de cabinet du président du Sénat, Paul Doumer ( 1857 - 1932 ), de 1927 à 1931. Élu président de la République en 1931, ce dernier le nomme secrétaire général de l'Élysée. Une fois qu'Albert Lebrun ( 1871 - 1950 ) est élu, après l'assassinat de Paul Doumer, George Huisman prend le poste de directeur du cabinet du président du Sénat, en remplacement d'André Magre ( qui lui succède alors au secrétariat général de l'Élysée ).
Le 4 février 1934, il obtient la direction générale des Beaux - Arts. À ce titre, il aide à la diffusion du cinéma en France, et contribue à la création du Festival de Cannes en 1939. Il œuvre pour la préservation du patrimoine et est l'un des initiateurs du remeublement du Château de Versailles.
Face aux menaces de guerre, il supervise l'évacuation des objets et œuvres d'art des musées parisiens vers la province. Il est révoqué le 25 juillet 1940. Proche du ministre Jean Zay ( 1904 - 1944 ), il embarque avec lui, au mois de juin 1940, à bord du Massilia. De retour à Marseille, il vit caché durant 18 mois dans une ferme près d'Albi ( Tarn, France ), grâce à l'aide de Louis - Charles Bellet ( 1880 - 1951 ).
Arrêté par les Allemands en 1942, il est sauvé par l'écrivain Roland Dorgelès ( 1885 - 1973 ), qui lui devait la vie depuis la Première Guerre mondiale.
Réintégré dans ses fonctions en 1944, il est également nommé conseiller d'État. Il fut aussi maire de Valmondois, alors en Seine - et - Oise, de 1932 à 1939.
Georges Huisman est le père de Denis Huisman ( 1929, président d'établissements d'enseignement, écrivain et professeur ).
Georges Huisman décède à Paris, à l'âge de 68 ans. Son épouse, Marcelle, est décédée à l'âge de 96 ans, le 18 avril 1995. Elle a été présidente de l'Union des Femmes françaises.
Georges Huisman fut l'auteur de quelques publications, dont Art et esthétique ( 1923 ), Pour comprendre les monuments de Paris ( 1925 ), Récits et épisodes de la Révolution française ( avec Marcelle Huisman, 1948 ), Contes du Moyen Âge français ( avec Marcelle Huisman, 1958 ).
( source : Wikipédia )
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique