Carrelages commémoratifs : Machine à voler de Lilienthal, 1896 & Biplan H. Farman, 1912

Product image 1Carrelages commémoratifs : Machine à voler de Lilienthal, 1896 & Biplan H. Farman, 1912
Product image 2Carrelages commémoratifs : Machine à voler de Lilienthal, 1896 & Biplan H. Farman, 1912

Prix régulier 50,00 € TTC 6%

Nous acceptons les paiements suivants :
 Carte de crédit (Visa, MasterCard, Amex)
 Paypal
 Remise en main propre à la librairie
 Transfert bancaire
Carrelages - Non daté -
La Machine à voler de Lilienthal ( 1896 ) et le biplan H. Farman ( 1912 ).

Caractéristiques

Particularités Carrelages : 10.89 x 10.89 x 0.48 cm et 10.89 x 10.89 x 0.45 cm, Carré de velours rouge : 13.51 x 13.58 cm / 13.425 x 13.58 cm et 13.44 x 13.58 cm / 13.25 x 13.65 cm, Planches : contreplaqué, Lézarde sur le premier carrelage
Dimensions 13.92 x 13.95 x 1.725 cm

Description

Aujourd'hui, nous vous proposons ces deux superbes carrelages décorés, lesquels représentent la Machine à voler de Lilienthal ( 1896 ) et le biplan H. Farman ( 1912 ). Chacun est collé sur un carré de velours rouge, lequel adhère à une plaque en bois contreplaqué. Si une " lézarde " balafre littéralement le premier carrelage, celui - ci reste, néanmoins, en très bon état.

 

Un petit bout d'Histoire :

 

Karl Wilhelm Otto Lilienthal ( 1848 - 1896 ) voit le jour à Anklam ( actuel Mecklembourg - Poméranie - Occidentale, actuelle Allemagne ). Étudiant les arts à Potsdam ( actuel Brandebourg, actuelle Allemagne ), puis à Berlin ( actuelle Allemagne ), il développe dans sa ville natale, avec son frère Gustav, des appareils expérimentaux permettant de générer une portance par le battement des ailes ( 1867 - 1868 ).

 

Après avoir terminé sa formation en 1870, il participe à la Guerre franco - prussienne comme " volontaire d'un an ". Otto Lilienthal commence par des exercices debout contre le vent, suivis de sauts depuis le tremplin dans le jardin de sa maison. À partir du printemps 1891, il utilise le terrain d'une sablière abandonnée sur le versant nord du Spitzen Berg entre Derwitz ( Werder, Havel ) et Krielow ( tous deux dans l'actuel Brandebourg ), qui convenait comme " terrain de vol ". En 1892, une sablière dans les Rauhen Bergen ( dans l'actuel quartier berlinois de Steglitz ), et en 1893, une station d'aviation artificielle ( également à Steglitz ), ont servi d'aérodrome.

 

À partir de 1893, plusieurs collines dans les Rhinower Bergen, près de Stölln ( actuelle commune de Gollenberg, actuel Brandebourg ), deviennent un terrain d'entraînement. Un an plus tard, Otto Lilienthal fait construire à Lichterfelde ( alors près de Berlin ), une colline de 15 mètres de haut, la Fliegeberg. Au total, il a construit au moins 21 appareils de vol au cours de sa vie, y compris des appareils à ailes battantes. Le 9 août 1896, Otto Lilienthal s'écrase d'une hauteur d'environ 15 mètres près de Stölln. La cause est une " rafale de soleil " ( un décollement thermique ) qu'il n'a pas réussi à contrôler, et non pas un défaut de construction. Conscient après l'accident, il est d'abord emmené en voiture à cheval dans une auberge ( localité à côté de Stölln ), puis en train à Berlin. Tombé dans le coma, il meurt le lendemain.

 

( source : Wikipédia )

 

Harry Edgar Mudford Farman ( 26 mai 1874 - 17 juillet 1958 ), aussi appelé Henry Farman, naît à Paris ( France ) de parents britanniques. Très jeune, il se passionne pour le cyclisme, l'automobile et l'aviation avec un de ses frères, Allan Maurice Mudford Farman ( plus tard Maurice Alain Farman, 1877 - 1964 ). Il étudie à l'École des Beaux - Arts.

 

Henry Farman est champion de cyclisme en 1892 : premier lors de la course Paris - Clermont - Ferrand ( Puy - de - Dôme, France ), et champion de France de demi - fond ( sur 100 kilomètres au mois d'octobre ). Au mois de juin 1893, il effectue le trajet Paris - Madrid ( Espagne ) avec Édouard de Perrodil ( 1860 - 1931 ) sur des bicyclettes Gladiator. Henry Farman réalise les dessins du livre de Perrodil qui relate leurs exploits. Il fait ensuite des courses de tandem avec son frère Maurice.

 

Se tournant ensuite vers les sports mécaniques, Henry Farman participe à plusieurs courses :

 

  • 1901, cinquième de Paris - Berlin ( ancien Empire allemand, actuelle Allemagne ).
  • 1902, quatrième de Paris - Arras ( Pas - de - Calais, France ), vainqueur de Paris - Pau ( anciennes Basse - Pyrénées, actuelles Pyrénées - Atlantiques, France ) et deuxième de Paris - Berlin.
  • 1903, participant à Paris - Madrid et à la Coupe Gordon Bennett.
  • 1904, septième du Circuit des Ardennes ( au départ de Bastogne, province de Luxembourg, Belgique ) et vainqueur de Paris - Roubaix ( Nord, France ).

 

En 1904, il est victime d'un très grave accident lors des éliminatoires de la Coupe Gordon Bennett ( Paris - Madrid, plongée dans le ravin de Sayat, Puy - de - Dôme ), lequel le force à mettre un terme à la compétition automobile.

 

Henry Farman décide alors d’aller à l’aviation par la fortune. Il devient vendeur de châssis de voiture. En 1907, il achète un aéroplane à moteur à un constructeur parisien, les frères Voisin. Commence alors son exceptionnelle carrière d'aviateurs, remportant des records de vitesse, prix, coupes, records de distance et records de durée. En 1909, avec ses frères Tom Dickie Mudford Farman ( aussi appelé Richard et " Dick ", 1872 - 1940 ) et Maurice, la société de construction aéronautique Avions Farman. Naturalisé français en 1937, il fait francisé son prénom : Henri.

 

Décoré de la Légion d'honneur, Henri Farman décède à Paris, à l'âge de 84 ans.

 

( sources : Wikipédia, www.lepetitbraquet.fr, journals.openedition.org )

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique