AVIATION INDOCHINE

Product image 1AVIATION INDOCHINE
Product image 2AVIATION INDOCHINE
Product image 3AVIATION INDOCHINE
Product image 4AVIATION INDOCHINE
Product image 5AVIATION INDOCHINE
Product image 6AVIATION INDOCHINE
Product image 7AVIATION INDOCHINE
Product image 8AVIATION INDOCHINE

Prix régulier 60,00 € TTC 6%

Sous la forme d'un roman et illustré d'une carte ainsi que de quelques photographies, ce livre raconte ce que fut la guerre aérienne en Indochine ( 1940 - 1954 ).

Caractéristiques

Format 21 x 16 x 2 cm
Nbr. de pages 242
Finition Reliure collée
Particularités Couverture plastifiée
Année d’édition 1954
Langue Français
Etat du livre Bon état
Auteur Général Lionel - Max Chassin
Editeur AMIOT - DUMONT

Description

Livre d'aviation
Introduction
DEPART POUR L'INDOCHINE
LE 18 mai 1951, alors que je déjeunais tranquillement à l'hôpital militaire de Royat, en compagnie de camarades, un infirmier vint nous interrompre pour me prévenir que le chef d'état - major général de l'Air demandait à me parler au téléphone. Le général Léchères m'apprenait que le général de Lattre, haut commissaire et commandant en chef en Indochine, avait demandé ma désignation comme commandant de l'Air en Extrême - Orient, en remplacement du général Hartemann, mort au champ d'honneur à Cao - Bang, au cours d'une reconnaissance aérienne. Bien entendu, j'acceptai sans hésiter. Je commandais à Bordeaux la 3e Région Aérienne et rien ne me faisait prévoir un changement d'affectation, mais un poste de combat ne se refuse pas.
Extrait de la page n° 7.

Guillaume Jean Max Chassin, de son vrai nom, ( 26 avril 1902 - 18 août 1970 ) est né à Bordeaux ( Gironde, France ). Il intègre l'École Navale en 1919, où il obtient le diplôme d'ingénieur en 1921. Il sort 1er de l'École d'Aéronautique de Rochefort ( Charente - Maritime ) et entre dans l’Aéronavale en 1926, donnant un cours supérieur de navigation aérienne à Brest ( Finistère ), en tant que jeune lieutenant de vaisseau. En 1935, Guillaume Chassin rejoint l'Armée de l'Air au moment de sa création, et est un des premiers brevetés parachutistes à l’École de Saut d’Avignon - Puault ( Vaucluse ) en 1936, où il obtient le grade de capitaine.
Promu commandant en 1938, il sort de l'École de Guerre aérienne en 1939. En 1940, il obtient le diplôme de l’École Libre des Sciences Politiques, et représente la France au comité stratégique de Londres, puis est affecté en mai au cabinet du chef d'État - Major de l'Armée de l'Air. Deux jours après l’armistice, il est à Alger ( Algérie ) et est envoyé au Maroc. En septembre, il commande le Groupe 1 / 32 qui reçoit l'ordre de bombarder Gibraltar, mais fait larguer ses bombes au large du rocher. Il est affecté au cabinet militaire du Secrétariat d’État à l'Aviation à Vichy, tout en appartenant au réseau de résistance Ronsard - Troine. C'est lui qui pilote l'avion de l'amiral Darlan lorsque celui - ci se rend à Alger, le 5 novembre 1942. Il participe activement aux négociations lors du débarquement américain et est envoyé au Maroc, puis à Dakar ( Sénégal ), pour rallier les forces françaises à l'effort franco - américain.
Lieutenant - colonel en 1943, il est nommé Directeur du Personnel Militaire de l’Armée de l’Air. Guillaume Chassin est nommé lieutenant - colonel ( 1943 ), colonel ( 1944 ), général de brigade ( 1946 ). En 1949, il est nommé général de division, puis sous - chef d’État - Major de la Défense Nationale ( 1946 - 1948 ), commandant la 3e Région Aérienne ( 1948 - 1951 ) et commandant de l'aviation en Indochine ( 1951 - 1953 ), poste où il succède au général André Hartemann. De 1953 à 1956, il devient commandant en chef de la Défense Aérienne du Territoire ( D.A.T. ) à Versailles.
En 1956, il est commandant et coordinateur de la Défense Aérienne des Forces Alliées en Europe centrale auprès de l'O.T.A.N., jusqu'en mars ou avril 1958 ( SHAPE ). Il est promu général d'armée aérienne en 1957, avant d'être autorisé à bénéficier du congé définitif du personnel navigant en avril 1958.
Guillaume Chassin est un catholique proche de la Cité catholique de Jean Ousset ( 1914 - 1994 ), hostile aux catholiques progressistes et au communisme. Il prône le ’ rôle idéologique ’ de l'armée et sa mission de ’ redressement moral ’ et de ’ gardienne des valeurs ’, dès octobre 1954, dans un article de la Revue militaire d'information. En janvier 1957, il succède au général Salan à la tête du comité de patronage de l’Association des Combattants de l’Union française ( A.C.U.F. ). Au moment du 13 mai 1958, son nom ayant été mêlé à l'Opération Résurrection, le gouvernement de Pierre Pflimlin ayant ordonné son arrestation, il ’ prend le maquis ’ et tente d’organiser la mobilisation des partisans de l’Algérie française en métropole. Il fonde, en juin 1958, le Mouvement populaire du 13 Mai, mais il en démissionne en septembre.
Il se présente aux élections législatives de novembre 1958, dans la 2ème circonscription de la Gironde, à Bordeaux, afin de faire battre Jacques Chaban - Delmas. Mais ce dernier en sort vainqueur au second tour, avec plus de 63 % des voix. En janvier 1960, ayant tenté de gagner l’Algérie au moment des barricades, il est interpellé par la police.
À partir de 1961, gravement malade, il ne prend plus part activement aux événements, bien qu’assurant toujours la présidence de l’A.C.U.F. Guillaume Chassin décède à Marseille ( Bouches - du - Rhône ), à l'âge de 68 ans.
Il fut, entre autres, l'auteur de plusieurs ouvrages, dont voici certains titres : Les conquérants de l’infini ( 1945 ), Stratégie et bombe atomique ( 1948 ), La conquête de la Chine par Mao Tse - Tung ( 1952 ), Bélisaire, généralissime byzantin ( 1957 ).
( source : Wikipédia )
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique